Programme pédagogique 
traitant de préoccupations sociales et environnementales entre art, design et société


Machine à laver démontée par ELisabeth Godeau et Léa Ollivier, 2020.


L’urgence sociale et climatique s’invite dans nos quotidiens et nos projets, questionnant ainsi nos pratiques d’artistes et de designers.
En quoi ces questions d’ordre social, d’écologie et d’environnement viennent transformer ces pratiques ? Comment ? Pourquoi ?
Le programme NOMADE embrasse des expérimentations incluant ces  enjeux de création respectueux du vivant.
Questionnant la transition socio-écologique, le programme NOMADE vise à décloisonner les savoirs et les pratiques ; à concevoir avec le vivant ; à travailler à l’échelle d’un territoire et de ses acteurs en croisant recherche d’autonomie, prise de position politique, pensée avec la matière et le cycle de vie, d’intégration d’écosystème et d’écologie, de transversalité, de pluridisciplinarité et de co-constructions.

Le programme NOMADE s’adresse aux étudiants de Master du site d’arts plastiques de Mulhouse intégrant les débats environnementaux comme enjeux fondamental dans leur diplôme DNSEP. Il s'organise comme un projet de recherche commun.


L’année scolaire s’articule entre des temps de travail hebdomadaire, des reportages, des temps de travail technique et des rencontres avec des acteurs institutionnels, économiques, professionnels et des temps collectifs.

L’immersion constitue un axe principal de cette pédagogie, qui positionne les étudiants face à la réalité du terrain et active les réseaux locaux. L’acte créatif prend tout son sens au cœur dans la réalité collaborative entre acteurs travaillant avec les ressources locales (bois, terre, verre…).




Pour le niveau Master
Journées d’études obligatoires en début d’année universitaire,”Autour de la thématique Environnement et biopolitique”. Ces journées d’études permettent d’initier les démarches et les réflexions liées aux questions des ressources naturelles et de l’artificialisation du monde.
Ces journées d’études s’articulent avec des temps de reportages de terrains ultérieurs pour mettre en perspective l’expérimentation dans les champs de la création sur les alternatives possibles d’actions allant à l’encontre d’un productivisme qui appauvrit et dévaste la biosphère.
   Voir onglet “Les débats”

Les deux reportages d’études Nomade s’organisent autour de thématiques variées, cette année 2021-22 les deux reportages se déclinent sous les thèmes de “Paysage” et “Terre”. 
Il s’agit d’acquérir des compétences et des connaissances pour construire et nourrir une démarche artistique alternative aux réseaux habituels de diffusion de l’art et du design.
La restitution via un document à inventer viendra conserver une trace de ces reportages.
    Voir onglet “Reportages” 

Un jardin à la Hear
Afin de penser autrement la place des humains dans son rapport au vivant, enseignants et étudiants de l’école sont à l’initiative de la constitution d’une association proposant d’investir le jardin de la HEAR Mulhouse en espace de culture.

Le jardin, devient espace d’étude et de recherches à différents groupes de travail notamment pour les étudiants du parcours Nomade. Il est un lieu d’expérimentation, un espace pluriel entre jardin et potager pour tous projets s’engageant sur l’ouverture d’une pratique « d’atelier jardin » comme de « jardin atelier ». Un espace de partage, de solidarité, de monstrations/expositions de formes artistiques diverses mais aussi un lieu d’observation, d’inspiration et de contemplation.

Une « transition » dans les champs de l’art et du design pour stimuler notre rapport entre nature et culture avec pour ambition de le transplanter en paysage culturel :
Introduire une autre philosophie du vivant à partir de la pratique d’un jardin en permaculture (concept systémique et global visant à créer des écosystèmes) jouxtant le bâtiment de l’école en favorisant une réflexion sur l’espace, l’acquisition d’outils techniques de pratique et d’outils conceptuels croisant la botanique et la philosophie.
Via le jardin, développer un imaginaire, une intention créatrice en parallèle d’une capacité à produire de la nourriture, à maîtriser les besoins en eau, en habitat, en énergie pour  respecter la logique du vivant. Cela en ayant pour objectif ce que l’on pourrait nommer « l’autonomie première » d’une personne. Au fil des saisons s’émerveiller d’une « écologie positive » qui cultive son jardin pour ensuite « politiser l’émerveillement » et en faire un vecteur de luttes concrètes défendant une biodiversité contre tout ce qui la dévitalise, à savoir essentiellement un système économique néo-libéral.

Les JEUDIS MATIN NOMADE sont des cours obligatoires de Master
Les cours obligatoires se déroulent tous les jeudis matin et sont centrés sur l’approche de la réinvention du collectif et des biens communs.
Ces cours permettent aux étudiants de construire leur emploi du temps en cohérence avec leurs objectifs plastiques et théoriques, et peuvent être l'occasion de rencontre avec des intervenants extérieurs.
Les dates sont :
Jeudi matin 7 octobre, Jeudi matin 14 octobre, Jeudi matin 4 novembre, Jeudi matin 18 novembre, Jeudi matin 2 décembre, Jeudi matin 15 décembre.

Programmation cinématographique les jeudis soir avec le master économie sociale et solidaire ( programmation à confirmer) :
“ Sacré croissance ” de Marie Monique Robin
“ Assistance mortelle ”  de Raoul Peck
“ Le cauchemar de Darwin ” de Hubert Sauper
“ La loi de la banane ” de Mathilde Damoisel
“ Le business du commerce équitable ” de Donatien Lemaître
“ La vie moderne ” de Raymond Depardon

Cours partagés aves les étudiants en master d’économie sociale et solidaire, à suivre à l’UHA, au premier semestre :

Histoire du capitalisme
(Simon Hupfel) cours M2 : 
o    mardi 28/09, 14h-17h, salle RD 403
o    mercredi 6/10, 14h-16h, salle RG 121
o    lundi 18/10, 9-12h, RD 402
o    jeudi 21/10, 14-16h, RG 122

- Introduction à l’économie sociale et solidaire : Histoire des idées sociales (Jean-François Havard) cours M1 :
o    mardi 5/10, 10h-13h, salle RD 111
o    mardi 19/10, 10h-13h, salle RD 107
o    mardi 2/11, 14h-17h, RD 105
o    mardi 9/11, 10h-12h, RD 111

Economie écologique et développement durable (Antoine Missemer) cours M1 :
o  lundi 29/11, 11h-13h et 14h30-16h30, RG 123
o  mardi 30/11, 10h-12h, RG 124, et 13h30-15h30, RD 111
o  mercredi 1/12, 10h-12h, RD 111, et 13h30-15h30, RG 123

Seuls 8 étudiants de la Hear seront inscrits par cours proposés en Master ESS : les inscriptions auront lieux le 22 septembre. 


Cycle RSE et ESS en images 2021-2022

Thème 1 : Les organisations alternatives du travail
Entre nos mains de Simon Hupfel, 7 octobre, 9h-11h, amphi 4
Une entreprise comme il faut de Renaud Defiebre, 11 octobre, 8h-10h, RG 121
Lip, l’imagination au pouvoir de Jean-François Havard, 18 octobre, 14-17h, RD 101

Thème 2 : Bien public et environnement
Qu’est-ce qu’on attend ? de Simon Hupfel, 18 octobre, 17h-20h, RD 102
Assistance mortelle de Jean-François Havard, 15 novembre 14h-17h, amphi 2
Sacré croissance de Marion Rabier, 2 décembre, 10h-12h, RG 113 

Thème 3 : Mondialisation
La loi de la banane  de Renaud Defiebre, 2 novembre, 8h-10h, RG 121
Le cauchemar de Darwin de Stéphane Latté, 17 novembre, 17h-20h, RG 119
Le capital au XXIe siècle de Clémentine Fauconnier, 24 novembre, 17h-20h, RD 106



Restitution pédagogique, les attendus pédagogique 
La professionnalisation fait partie intégrante du programme pédagogique en favorisant la création de tiers lieux pour l’expérimentation au sein desquels les projets se construisent dans un espace, un lieu, un territoire avec la connaissance de tout ce qui le compose (habitat, agriculture, biodiversité…).
Les étudiants auront pour objectif de raconter de nouveaux récits prônant la diversité, la pluralité en intégrant leurs projets, dans le champ de l’art et du design, comme ancré dans le quotidien et en dehors de tout spectacle.
Cette restitution de projet, de travail, d’expérimentation, de reportages... est programmée pour les dates du lundi 31 janvier -1er février - 2 février 2022. Ce rendez-vous aura lieu en dehors de l’école dans des espaces choisi et défini par les étudiants.
A ce rendu, Anne-Laure Lemaire, directrice artistique du collectif Simone sera présente avec les enseignants pour échanger autour des projets.
La question de l’édition, présentation et monstration des travaux dans un contexte de vie est exigé. 


Comment s’inscrire au parcours NOMADE
Pour les étudiants concernés, futures années 4/5, un appel à postuler s’effectue tout comme les choix d’accès aux cycles Design et Art de Mulhouse.
Des étudiants peuvent accéder à ce cycle pédagogique en équivalence, selon les places disponibles.  
Les étudiants préparent leur diplôme DNSEP en Art ou en Design selon leur souhait.


En parallèle, des initiations à ces questions sont développées en premier cycle de DNA :

• Tous les vendredis matin NOMADE design
Sur la question de la surproduction et des ressources (matières naturelles et artificielles) et de la place des technologies et du vivant dans nos outils (de penser) » projet porté par Nathalia Moutinho.
• Tous les vendredis après-midi NOMADE art
Sur la question du pouvoir de l’art pour se transformer et se constituer de façon autonome en lien avec un environnement et la possibilité de construire et nourrir une démarche artistique alternative aux réseaux habituels de diffusion de l’art et du design » projet porté par Didier Kiefer.
• Tous les lundis après-midi NOMADE art/design
Sur la question des états de la matière (recherche et expérimentation) et qui interrogent les matériaux leurs cycles et leurs transformations. » projet porté par Bertrand Lemonnier. 

Le workshop Hors limite NOMADE
Ouvert à tous, ce workshop permet à tous les étudiants de l’école de se confronter aux enjeux de développés par le programme NOMADE.

Regards croisés, recherche en pédagogie 

Dans le cadre de la recherche doctorale de Céline Monvoisin : « Les nouvelles matérialités de l’acte du design à l'ère Anthropocène :  une recherche sur les écologies corporelle et environnementale dans les pédagogies du design. », Céline Monvoisin vient observer l’expérience du programme Nomade.
Elle propose d’accompagner les étudiant.es du DNSEP design process de 5ème année et les enseignant.es de la HEAR dans leur vécu d’apprentissage, à la fois individuellement et collectivement. Son objectif est d’observer et de documenter les pratiques et leurs contextes mais aussi d’aider à expliciter les moments forts de cette expérience afin de les comprendre et leur donner du sens.
Que nous disent ces moments à la fois chez les étudiant.es et les enseignant.es, pour la pratique de la conception mais aussi sur l’enseignement du design ?